Accueil > ⚠️Covid-19|Dossier spécial

👱‍♀️ Conseils pour les personnes

 

Nous vivons depuis le mois de mars 2020 une situation inédite. À l’heure du déconfinement, visualisez concrètement ce qui change, ce qui est conseillé, les mesures prises pour vous aider, et ce qui est autorisé ou pas.

Ces informations concernent les départements en vert, dont fait partie la Sarthe, et s’intéressent plus particulièrement aux questions de santé, de transports et de travail.

 

Pour la santé de tous et parce que nous continuons d’être exposés au virus, il est important de continuer à respecter scrupuleusement les mesures barrières et les mesures de distanciation, de porter le masque le plus possible, et d’être vigilant et responsable en cas de symptômes ou de contamination.

 

Je dois :

  • respecter les mesures barrière et la distanciation physique ;
  • si j’ai des symptômes évoquant le COVID-19 :
    • éviter les contacts ;
    • appeler mon médecin - la consultation peut se faire à distance ou physiquement. Mon médecin me prescrira un test virologique si cela s’avère nécessaire.
    • si je suis testé positif, je serai invité à rester chez moi confiné pendant 14 jours, ou dans un lieu mis à ma disposition ;
    • appeler le 15 si j’ai des difficultés respiratoires.


Je peux :

  • me rendre dans un laboratoire d’analyses sur prescription de mon médecin, et après avoir pris rendez-vous avec le laboratoire ;
  • donner mon sang ;
  • me rendre à la maternité pour le suivi de ma grossesse ;
  • me rendre à l’hôpital dans le cadre du traitement de ma maladie chronique ;
  • acheter des masques jetables ou lavables dans les pharmacies et la grande distribution ;
  • confectionner moi-même mes propres masques, selon les recommandations AFNOR / ANSM ;
  • bénéficier d’un soutien psychologique pour mon enfant si nécessaire (vous pouvez bénéficier d’une orientation en appelant le numéro vert 0 800 130 130);
  • reprendre mes soins hors-COVID-19, qui doivent être facilités par tous les moyens (téléconsultations, consultation d’évaluation, reprise des soins à domicile) ;
  • bénéficier de masques gratuits si je suis éligible à l’AME et à la complémentaire santé solidaire.

 

Je ne dois pas, si je présente des symptômes évoquant le COVID-19 :

  • me présenter spontanément aux urgences ;
  • me rendre chez mon médecin sans l’avoir contacté avant.

 

 

La reprise progressive et maîtrisée des transports est indispensable pour nos activités professionnelles, scolaires et nos déplacements essentiels. Elle doit s’accompagner du respect des règles sanitaires par chacun d’entre nous. Et, pour limiter la diffusion du virus, il convient d’éviter la promiscuité dans les transports collectifs.

 

Je dois :

  • respecter les mesures barrières et la distanciation physique ;
  • porter le masque obligatoirement dans les transports en commun, les trains (transports inter-régionaux), les taxis, VTC et véhicules de covoiturage, les avions.


Je peux, si je suis cycliste

 

Je ne dois pas

  • prendre les transports en commun si je ne suis pas équipé d’un masque - dans le cas contraire je peux me voir refuser l’accès au véhicule ou à la gare, et à m’exposer à une contravention ;
  • me déplacer à longue distance : je ne me rends pas au-delà de 100 km à vol d’oiseau. Je peux faire plus de 100 km uniquement si je ne sors pas de mon département. Exception : si j’ai un motif impérieux, personnel ou professionnel, je peux me déplacer au-delà. Je dois remplir une déclaration et pouvoir justifier mon déplacement. Si je prends le train, la réservation est obligatoire (TGV, Intercités, TER inter-régionaux, etc.) tout comme le port du masque ;
  • voyager à l’extérieur de l’espace européen : les frontières sont fermées, sauf pour quelques liaisons de rapatriement de nationaux.

 

L’activité économique, sociale et administrative de notre pays reprend de façon progressive après huit semaines de confinement strict. Ce redémarrage de notre travail et de notre économie doit s’effectuer tout en garantissant la sécurité sanitaire des employés et en sécurisant les employeurs.

 

Je dois :

  • me maintenir en télétravail autant que possible jusque fin juin ;
  • respecter les règles sanitaires que met en place mon entreprise ;
  • respecter les mesures barrières ;
  • utiliser une solution hydro-alcoolique pour moi-même ; lingettes ou produits désinfectants pour bureau, clavier, souris, etc. ;
  • porter le masque dans le cas où les mesures de précaution collective sont jugées insuffisantes pour assurer le respect de la distanciation physique ;
  • ré-organiser mon travail : emploi du temps/horaires décalés, espacement et respect de la distance physique, nombre de personnes par espace ou bureau, nettoyage/désinfection, respect des mesures barrières, hygiène des mains, repérage des personnes symptomatiques, etc.;
  • configurer les bureaux partagés de manière à éviter le face-à-face et permettre une distance de plus d’un mètre ;
  • organiser la restauration collective de manière à limiter le nombre de personnes présentes en un même lieu ; possibilité de déjeuner sur le lieu de travail qui doit m’être ouverte.


Je peux :

  • continuer à bénéficier, en accord avec mon employeur, de l’activité partielle jusqu’au 1er juin. Pour certaines professions particulièrement touchées, le dispositif est maintenu au-delà du 1er juin.

 

Je ne peux pas aller travailler si je présente des symptômes du COVID-19.

 

Au-delà des mesures d'importance qui peuvent être et seront décidées au fil des jours par l'État et les autorités sanitaires, les premières mesures de précaution et de protection élémentaires concernent tout le monde, sont faciles à mettre en œuvre et sont efficaces. On les appelle les gestes barrières :

  • se laver très régulièrement les mains, à l'eau chaude et savon ou avec un gel hydroalcoolique ;
  • tousser ou éternuer systématiquement dans son coude ;
  • utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter après usage ;
  • cesser les gestes de proximité habituels comme se faire la bise ou se serrer la main ;
  • respecter une distance d'un mètre entre chaque personne.

Ces gestes sont importants et efficaces !

 

  


J'ai des symptômes (toux, fièvre) qui me font pense au COVID-19 : je reste à domicile, j'évite les contacts, j'appelle un médecin ou le numéro de permanence de soin de ma région avant tout déplacement. Je peux également bénéficier d'une téléconsultation. Les recommandations liées au nombre de jours d'arrêts de travail sont propres à chaque personne, comme expliqué dans la fiche pratique du Ministère de la Santé et des Solidarités.

 

Si les symptômes s'aggravent avec des difficultés respiratoires et signes d'étouffement, j'appelle le SAMU - Centre 15. N'appelez le 15 qu'en cas d'urgence seulement. Si vous avez des questions, vous pouvez appeler le numéro vert national (0 800 130 000).

 

Face aux nombreuses informations erronées qui circulent sur internet, le ministère des Solidarités et de la Santé met à votre disposition une liste de sites de référence au contenu fiable et validé par des experts.

Portail ADHÉRENT Portail INTERIMAIRES AGENDA E-learning